Métiers du grand-âge et Silver Économie : la Région doit se mobiliser pleinement

0
471

Tribune Libre du Groupe UEDC – Le Journal de la Région Occitanie / déc. 2019

Notre société a longtemps jeté un voile pudique sur la question de la prise en charge de la dépendance repoussant sans cesse aux calendes grecques l’indispensable réforme d’un système à bout de souffle. Les choses semblent en passe de changer.

En amont d’un projet de loi attendu par tous (patients, soignants, aidants, familles), plusieurs rapports (Iborra, Libault) ont posé un diagnostic imparable et rappelé l’urgence à apporter des réponses à la hauteur de l’enjeu.

Dernier en date, le rapport El Khomri s’attache à la question des métiers du grand-âge et appelle à une mobilisation nationale pour les rendre attractifs (création de postes, revalorisation des rémunérations, amélioration des conditions de travail). 

C’est un chantier prioritaire car la désaffection pour ces métiers porteurs de sens a pour corollaire la dégradation de la qualité de l’accompagnement et des soins dispensés à nos aînés ainsi que des conditions de travail des infirmières, aides-soignantes et auxiliaires de vie.

L’Occitanie compte 600.000 habitants de plus de 75 ans exposés au risque de perte d’autonomie. Les besoins en personnels des EHPAD et des services de soins infirmiers ou d’accompagnement à domicile vont croissant. Mais, pour recruter, il faut d’abord former.

Chef de file en matière d’orientation et de formation sanitaire et médico-sociale, notre Collectivité a un rôle majeur à jouer. Elle doit prendre toute sa part de l’effort collectif de revalorisation des métiers du grand-âge.

Plus largement, notre Région, qui a vocation à piloter la Silver Économie depuis la formation jusqu’au soutien aux startups, de l’objet connecté en passant par l’adaptation des logements, doit se doter de la feuille de route qui lui fait toujours défaut.

Christophe RIVENQ

Président du groupe Union des Élus de la Droite et du Centre