Quand le Conseil Régional dilapide l’argent public en prétendant s’attaquer au chômage

0
924

Lors de la dernière Commission Permanente du Conseil Régional qui s’est tenue jeudi dernier à Montpellier, à l’ordre du jour était inscrit la contribution de la Région au « Plan 500 000 » – programme de formation voulu par l’Etat, censé lutter contre le chômage. Ce ne sont pas moins de 90 millions d’euros qui seront dépensés. L’Union des Elus de la Droite et du Centre a refusé de voter cette dépense et dénonce un gaspillage irresponsable de l’argent public pour un plan qui ne produira aucun résultat attendu.

Dans notre région, le taux de chômage est de 12,5%. Sur les 12 derniers mois, de février à février, la hausse du chômage est de +3,6% ! Cette situation dramatique prend place dans un contexte d’échec national. Le chômage atteint aujourd’hui un record historique. La situation de notre région est l’une des deux plus mauvaises de la France métropolitaine et celle de la France l’une des plus déplorables d’Europe.

Depuis 2012, à coups de pression fiscale et sociale, à laquelle il faut ajouter un véritable assommoir normatif, le gouvernement étouffe les entrepreneurs, commerçants, artisans et agriculteurs, pourtant seuls capables de créer la richesse et les emplois qui font cruellement défaut. La surtaxe des CDD, déjà surtaxés, est le dernier épisode illustrant l’incapacité des gouvernants à lutter contre le chômage. Il n’y avait plus de CDI, il n’y aura plus de CDD.

Il est urgent de mener une stratégie efficace et volontariste, fondée sur le soutien à l’activité économique, la simplification normative et la baisse de la pression fiscale. Acculé, François Hollande lance donc un énième plan de formation dont il n’a pas les moyens et qui, évidemment, ne donnera pas plus de résultat que les précédents. Pour financer cette rustine obsolète, il sollicite donc les Conseils Régionaux. Le groupe UEDC proteste contre ces méthodes ; ce n’est pas aux habitants de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées de supporter le poids de cette mesure inutile, qui n’apportera pas d’emplois. Le chômage continuera d’augmenter tandis que la Région aura dépensé des millions d’euros d’argent public, en pure perte et pour de basses raisons politiciennes.