Occitanie : C. Delga prise en otage par G. Onesta !

0
432

Déterminer le nom d’une région constitue un enjeu considérable. Nommer un territoire, c’est fédérer ses habitants, ses acteurs socio-économiques, apporter une lisibilité à notre région, lui donner une identité forte. C’est une décision qui engage la Région pour les prochaines décennies.

Carole Delga et sa minorité verte-rouge, menée par Gérard Onesta, a lancé une soi-disant consultation citoyenne sur le futur nom de la région. Les élus régionaux de l’opposition ont appris les résultats par voie de presse. La participation s’est élevée à seulement 3 %… pour une opération qui a coûté selon les chiffres officiels 500.000 €, soit 2,50 € le vote ! Cette consultation est un véritable échec, alors même que c’est le premier acte politique constituant la nouvelle Région. Comment imposer à tous le choix fait par moins de 1,5 % de nos concitoyens ?

Le groupe Union des Elus de la Droite et du Centre, face à ce véritable fiasco, a souhaité apporter une solution de consensus, de bon sens et économe des deniers publics en proposant de conserver le nom provisoire donné à la région fusionnée. Union de deux noms fédérateurs, émanation des régions d’origine et résumant parfaitement la diversité et la richesse de notre Région, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées n’était-il pas finalement le choix de la responsabilité et de la logique la plus évidente et la plus rassembleuse ?

Le vote du nom de la Région le 24 juin 2016 a accouché du nom Occitanie dans la douleur. L’alliance socialo-écolo-communiste se fissure dans des enjeux de marchandage politique.