Marché public – Le Baylet pour se faire battre

0
503

Ce jeudi, nous apprenons, via la presse, que la commission d’appel d’offre du Conseil Régional vient de renouveler un marché concernant la publication du magazine institutionnel. Un marché conséquent !

En effet, celui-ci englobe désormais le périmètre de la nouvelle région et concerne donc le tirage à 2,8 millions d’exemplaires du magazine d’information régional. Grande surprise, c’est à nouveau le groupe La Dépêche du Midi, propriété de la famille Baylet qui règne de manière quasi-hégémonique sur la région, qui remporte la mise pour un montant de 4.320.000 €, sans plancher et sans plafond ! Autrement dit, libre !

Il est assez étonnant qu’un groupe de presse proche d’un ministre en exercice – M. Jean-Michel Baylet – mais aussi président du Parti Radical de Gauche jusqu’à sa nomination au gouvernement, puisse remplir cette mission. Un journaliste avançait même l’idée ce matin que l’offre du groupe La Dépêche était plus chère et moins écologique qu’une offre concurrente !

Les élus régionaux de la Droite et du Centre (UEDC), pour éviter tout amalgame qui jetterait encore un peu plus le discrédit sur une classe politique déjà mal en point, proposent au Conseil Régional d’économiser les 4 millions d’euros de ce marché et d’opter pour une dématérialisation de ce support de communication. Ainsi, exit le gaspillage papier, exit les frais de distribution et de boîtage dans tous les foyers de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui viennent en sus de cette note déjà très salée. Ce serait une démarche de bon sens, écolo-responsable et qui répondrait à une attente grandissante de la part des usagers. Cette proposition serait également en cohérence avec l’image que l’institution prétend défendre d’une collectivité moderne, ancré dans le XXIe siècle. Alors qu’un schéma très haut débit se déploie sur tout le territoire, alors que l’ensemble des rapports présentés lors des sessions du Conseil Régional qui représentent plusieurs milliers de pages à chaque réunion, ne sont disponibles qu’en version numérique, alors que la Région prétend inciter les élèves à utiliser des supports dématérialisés, alors que pour arrêter le nouveau nom de la Région, l’exécutif a fait le choix assumé d’engager une consultation exclusivement en ligne. Cette décision apparaît au mieux contre productive, au pire comme un véritable non sens économique et politique !

Le vote confirmant l’attribution de ce marché au groupe La Dépêche du Midi sera présenté prochainement en Commission Permanente. Toutefois, les élus du groupe UEDC se posent une dernière question : est-ce que les élus du Parti Radical de Gauche prendront part à ce vote, vu la proximité entre les instances de leur parti et ce groupe de presse qui est de notoriété publique ?

Décidément, en ce début de mandat, entre le nom de la Région et ce journal… nous avons le sentiment que la Présidente de Région donne trop souvent le baylet pour se faire battre.