La majorité régionale n’est pas « En Marche », elle est à l’arrêt !

0
809

Tribune Libre du Groupe UEDC – Le Journal de la Région Occitanie #8 / Juillet-Août 2017

Depuis plusieurs mois, la Région stagne, pas de grands projets d’envergure, pas de vision à long terme. Après sa défaite historique aux dernières élections, le Parti Socialiste est-il « en marche » ou pas ? En Occitanie, ça n’avance pas.

Après l’élection présidentielle et les législatives, il est important de répondre aux attentes de nos concitoyens. Leurs demandes de renouvellement et d’exemplarité des élus sont primordiales pour les mois et les années à venir.

Le groupe UEDC est déjà dans cette logique depuis sa création. Et l’élection de notre collègue, Aurélien Pradié, comme député du Lot en est un bel exemple.

Pour avoir une vision à long terme, ce qui n’est pas le cas actuellement, il faut recentrer la Région sur son cœur de compétences. Elle doit être une locomotive et non un guichet administratif.

Entre les gadgets, effets d’annonces et comités en tous genres, la majorité Régionale hétérogène n’annonce aucune mesure forte capable de relancer une croissance.

C’est désespérant !

Par contre, on gèle des dépenses importantes pour notre territoire, comme le financement des nouvelles gares TGV, envoyant ainsi un très mauvais signal aux partenaires financiers et surtout à Paris. Pourtant, il s’agit là d’un dossier majeur pour ce mandat.

Pour les routes en 2017, la Région ne va investir que 0,06 % de son budget. Alors qu’elle devrait être partie prenante sur ce dossier. Nous devons privilégier les dépenses productives et répondre aux attentes de nos administrés. L’Etat providence n’est plus, il n’en a plus les moyens.

Etre de droite et du centre, c’est considérer que pour aider son prochain, il faut créer de la richesse et non appauvrir ceux qui les créent.

 

Christophe RIVENQ

Président du groupe Union des Elus de la Droite et du Centre