Fusion des Régions : En Occitanie, la facture est salée !

702

Tribune Libre du Groupe UEDC – Le Journal de la Région Occitanie / Décembre 2017

La 2e année d’exercice du mandat régional touche à sa fin et, malgré les sollicitations successives du Groupe UEDC, il est impossible d’obtenir un chiffrage précis du coût de la fusion.

Sachant que la Région loue chèrement un hall du parc des expositions de Montpellier pour chaque session alors même que nous disposons de deux hémicycles aménageables dans les Hôtels de Région de Toulouse et Montpellier, la question des surcoûts de ce choix est plus que jamais d’actualité.

Lors de la Commission Permanente du 13 octobre dernier, au détour d’un rapport, nous apprenons indirectement que la tenue de l’Assemblée Plénière du 30 juin 2017 a coûté 114.300 € HT !

Comment peut-on dépenser une telle somme pour la location d’une salle pour une session de travail d’une seule journée ! Cela relève au mieux de l’inconscience et au pire de la mauvaise gestion. Cet argent aurait pu être employé à bien meilleur escient !

L’exécutif n’assume pas ce choix! La Région refuse de répondre aux demandes répétées du Groupe UEDC. Et dans le cadre d’une mission d’information et d’évaluation des conséquences de la fusion, elle omet la prise en compte des coûts des sessions plénières à Montpellier, location des salles et frais de déplacements compris. Un rapport de cette mission est en cours de rédaction et sa version provisoire en est réduite à constituer un énième document de communication !

Une telle désinvolture sur les dépenses publiques est préjudiciable à long terme au moment où les dotations ne cessent de baisser. Les Français en ont assez de régler les factures d’une gestion dispendieuse au service de la communication politicienne.

Les élus du Groupe UEDC restent actifs et particulièrement vigilants sur ces dossiers de bon sens budgétaire.

 

Christophe RIVENQ

Président du groupe Union des Elus de la Droite et du Centre