Conseil Régional VS Assemblée des Territoires : Qui a vraiment le pouvoir ?

0
954

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Commission Permanente du Conseil Régional Occitanie, qui se tient ce vendredi 19 mai, prévoit l’adoption du futur Règlement Intérieur de l’Assemblée des Territoires.

Présentée comme une nouvelle institution consultative régionale, c’est en réalité une strate supplémentaire qui s’ajoute au mille-feuille administratif, tant de fois dénoncé par nos concitoyens. Composée de 158 élus locaux, cette assemblée, qui a pour vocation « d’inscrire l’action régionale dans la proximité », n’accueille en son sein, malgré les demandes des élus UEDC, aucun élu régional !

Les conseillers régionaux, bien qu’élus pour cela par les Françaises et les Français, ne peuvent donc siéger dans une assemblée régionale bis ! Cette décision, unique en France, de l’exécutif Régional socialiste dirigé par Carole Delga, retire tout simplement aux élus la mission pour laquelle ils ont été désignés par le peuple. Ce n’est ni plus ni moins qu’un déni de démocratie et des charges supplémentaires pour la Région.

Son nouveau Règlement Intérieur est lui tout aussi aberrant et confirme bien les craintes exprimées à plusieurs reprises par les élus du Groupe UEDC. En effet, ce règlement rappelle  que la Commission Permanente du Conseil Régional a le pouvoir décisionnel et valide les actions de l’Assemblée des Territoires, mais précise que cette dernière a toutefois le pouvoir de s’autosaisir… donc elle n’a pas l’obligation de demander l’aval du Conseil Régional.

Exit l’avis des conseillers régionaux, cette nouvelle disposition les écarte volontairement.

Pour rappel, les élus du Groupe UEDC, par la voix de leur président Christophe RIVENQ, ont déjà condamné en Assemblée Plénière la création de cette Assemblée. Avec ce nouveau Règlement Intérieur qui s’apprête à être voté, les élus de la droite et du centre, dénoncent vigoureusement cette nouvelle étape qui bâillonne encore plus la voix de l’opposition !