1er juillet : Augmentation du prix de la carte grise ! Merci Carole Delga !

0
551

Dans le cadre de l’harmonisation de l’ensemble des politiques des deux anciennes régions, trois possibilités étaient envisageables : conserver le tarif le moins cher (ex-Région Midi- Pyrénées : 34 €), conserver le tarif le plus cher (ex-Région Languedoc-Roussillon : 44 €), ou bien faire une moyenne des tarifs des deux anciennes régions (39 €).

Or, l’exécutif régional de gauche a tranché en choisissant de conserver le tarif languedocien, soit 44 € par cheval fiscal et ainsi d’augmenter la pression fiscale. Ce choix, qui est de loin le plus avantageux pour la nouvelle Région en termes de recette, l’est beaucoup moins pour les habitants du territoire, et principalement pour ceux de l’ex-Région Midi-Pyrénées, qui vont percevoir une hausse de 10 € par cheval fiscal !

Lors de l’examen de ce rapport en Assemblée Plénière, le groupe de l’Union des Elus de la Droite et du Centre avait déposé un amendement proposant de garder le tarif le plus bas, or il a été rejeté.

Comme le souligne Jean-Jacques BOLZAN, Conseiller Régional et Adjoint au Maire de Toulouse : « Dans un environnement où la pression fiscale est déjà insupportable, cette politique régionale va pénaliser 2.926.592 habitants, soit plus de 52% de la population de la région. C’est donc un nouvel impôt de plus pour la moitié des habitants ! ».

De plus, avec cette vision politique à court terme, cette mesure est également un frein à l’immatriculation, donc à l’achat de véhicules neufs, ce qui ne va pas aider l’industrie automobile déjà lourdement touchée et va accentuer le vieillissement du parc automobile, forcément plus polluant ! »